Décryptages - Blog politique

Blog politique. Décryptages de l'actualité de la politique et des médias.

30 avril 2007

Si tel est mon choix

sego

Il y a tout de même des choix que Ségolène Royal n'envisage pas de partager avec qui que ce soit et surtout pas avec les français. Pas de démocratie participative quand il s'agit de choisir son futur premier ministre. Certes, elle ne s'interdit rien. Ni Strauss-Khan, ni Bayrou (ni Emmanuelli, ni Lang, ni Chevènement, ni Montebourg sans doute) mais cela restera avant tout SON choix. A la question d'un journaliste qui lui demande si DSK ferait un bon premier ministre, elle répond donc évidemment oui "si tel est mon choix". A se demander si c'est le premier ministre qui est bon ou si c'est le choix de Madame qui le rend remarquable !

Et pourtant, puisque Ségolène est en contact direct avec les français, puisqu'elle s'abreuve en permanence à la source des idées de nos compatriotes, elle devrait savoir ce qu'ils pensent. Et si jamais elle ne le sait pas, il lui suffit de lire la presse et les sondages. Le candidat centriste François Bayrou est souhaité par 37% des Français comme premier ministre de Ségolène Royal, mais seulement par 19% des électeurs de la candidate socialiste. Ces derniers plébiscitent Dominique Strauss-Kahn (50%), un choix ratifié par 29% des Français.

Ah, la belle démocratie participative risque fort de s'arrêter aux portes de Matignon ...

Posté à 15:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Choix délicat

    > la belle démocratie participative risque fort de s'arrêter aux portes de Matignon.

    Oui et elle peut même s'arreter au 6 mai 20h.

    En politique, tout peut se démoder tres vite. D'ailleurs qui acheterait aujourd'hui un livre sur le candidat démocrate Kerry malheureux face au pire president de l'histoire des Etats-Unis. Il a disparu du paysage médiatique et qui s'en plaint ?

    ----------------------------------------------
    Réfutations - un film de THOMAS LACOSTE (66')
    "Seize militants et chercheurs, seize regards acérés sur le monde que nous prépare Nicolas Sarkozy. Ni haine, ni diabolisation, mais la réalité d'une droite décomplexée en passe d'accéder au pouvoir. Une déconstruction implacable de la rhétorique sarkozyste, à voir d'urgence... Avant qu'il ne soit trop tard ! ".

    http://www.lautrecampagne.org/refutations.php

    Voila finalement un travail de décryptage interessant.

    Posté par Paul de Montréal, 04 mai 2007 à 02:09

Poster un commentaire