Décryptages - Blog politique

Blog politique. Décryptages de l'actualité de la politique et des médias.

23 mai 2007

Colombani ... c'est fini

colombani

48% !

C'est un point de mieux que Ségolène mais très loin d'être suffisant pour rester à la tête du journal Le Monde.

C'est certes pour des raisons essentiellement stratégiques et économiques que la rédaction du Monde a refusé au quasi-monarque un troisième mandat, mais ne boudons pas notre plaisir ... l'homme qui savait tout et qui voulait expliquer aux français ce que c'est que la démocratie ne dirigera plus le saint des saints de la presse écrite.

Posté à 15:26 - Médias - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires

    Prix Edgar faure 2008

    L'Association Edgar Faure après le triomphe du Prix 2007 prépare le Prix de Littérature Politique Edgar Faure 2008 apres le succès de celui de cette année, Le toit Citoyen , La grande Arche, Henri Maire, un jury qui sera dévoilé petit à petit beaucoup de surprises
    Rodolphe Oppenheimer forme son équipe.

    Posté par bernard brahms, 30 novembre 2007 à 02:04
  • Je n'insulterais pas

    Le Timbré, n°60, extrait
    Marianne nous sort son xième brûlot antisarkoziste comme on récite une leçon très bien apprise pour nous proposer la liste des anti sarko : c'est étrange, depuis au bas mot 90 unes consécutives consacrées à l'hôte du Palais, on se demande quel genre d'inspiration chez l'hebdo leur permet de tirer aussi inlassablement à longueur de semaines le même plomb sans se préoccuper de l'enrayement du fusil, pas davantage que du fait que ce type de thème ayant très difficilement pu échapper à 90 unes, la nécessité de le traiter dans ce n° 605 pourrait laisser penser à tout un chacun que Marianne craigne fort que personne ne les lit. J'ouvre au hazard et je tombe sur Alain Badiou, un illuminé qui nous explique qu'il s'octroie le droit d'insulter ses ennemis, entreprise vaine s'il en est du fait que ses ennemis qu'il insulte - dont je vais me faire un honneur d'être tellement je peux exécrer ce genre d'individu pitoyable - sont tout autant légitimes à lui rendre la pareille. L'insulte est le principal moyen d'enliser le débat et je suis convaincu qu'elle ridiculise beaucoup plus son auteur qu'elle n'affecte celui qu'elle agresse. L'insulte de ce piètre individu est celle qu'il crache dans un pamphlet : " De quoi Sarkozy est il le nom ? " dans lequel je cite l'hebdo " il y déchiffre la présidence sarkozyste comme l'effet d'une tentation pétainiste récurente dans l'histoire de France, en usant d'une expression freudienne, métaphore zoologique - l'homme aux rats - pour désigner le débauchage de personnalités de gauche. La stupidité d'une telle assertion est à la hauteur de la grossièreté du personnage. En effet, elle n'a aucun sens du fait que pour que le président puisse débaucher des gens de gauche, il faut avant tout que ces gens acceptent de l'être. Ainsi est donc inacceptable le parti pris teinté de mauvaise foi de cet olibrius dont l'honnèteté s'il était capable d'en faire preuve exigerait qu'il s'en prenne autant au président qu'à ceux que ce dernier fait profiter de sa bénéfique ouverture.
    Victor C.

    Posté par Verthuit, 14 décembre 2008 à 19:44
  • Jean Pierre

    Numéro 1 – Octobre 2009

    J e a n – P i e r r e

    Il y a les Guignols qui font de la merde.
    Il y a Marianne et Charlie qui fournissent le papier.
    Désormais, il y a Jean-Pierre qui tire la chasse.


    « Le moyen de mettre fin aux crises, c’est de mettre fin au capitalisme. »
    Nathalie ARTAUD

    Effectivement, le jour où l’on mettra fin au capitalisme, on mettra fin aux crises par la même occasion puisqu’on mettra fin tout simplement à l’économie. En tous les cas, on peut être sûr d’une chose : c’est que grâce à Lutte Ouvrière, on n’est pas près de mettre fin à la connerie.




    EXTRAITS

    Lorsque le Point titre en une " Sarkozy est il de gauche ?", vous avez les habituels ahuris qui vous ressortent les mêmes sempiternelles conneries, tel Antoine Détourné, le président des jeunes socialistes - vu la gueule des vieux, il devrait normalement ne rester plus que les jeunes pour aider à croire encore au socialisme français, mais quand on entend leur président, on se dit que si c'est sur ce genre d'énergumène que repose l'avenir du parti, c'est au moins 5 générations de Sarkozy qui peuvent dormir tranquilles, ce qui tombe d'autant mieux que le jeune Jean vient justement de s'occuper de perpétuer le nom - tel Mr Détourné disais je donc qui s'empresse de répondre "non" sur Europe 1, non car quand le gamin voit quelles sont les difficultés nous dit-il que les jeunes ont à se loger, il souhaiterait une vraie politique de gauche. Primo, on se demande pourquoi il se limite aux jeunes, les difficultés des plus vieux étant les mêmes sinon pire, secundo, on ne voit pas du tout en quoi la gauche est plus apte que la droite à résoudre les problèmes de logement : un parti pris stupide qui concourt au règne de la vacuité, car bien sûr le gars ne nous donne pas le plus petit détail d'une quelconque mesure. Il continue en critiquant la politique actuelle en matière d'immigration, précisant qu'une politique de gauche elle mettrait la priorité sur l'intégration. Pour intégrer des populations étrangères qui débarquent chez nous, il faut leur fournir un travail et un logement, mais bien évidemment l'énergumène ne nous explique pas davantage comment il accomplit cela dans un pays qui frise déjà la barre des 3 millions de chômeurs et autant sinon pas loin de SDF et mal logés. Voilà un jeune qui perpétue les tares socialistes avec un immense talent, nul doute qu'un brillant avenir lui est ouvert au sein du parti : aucune solution à aucun problème mais des moulins à vent qui tournent toujours avec autant de vivacité.

    Libération évalue en septembre la politique du gouvernement en matière d'immigration en titrant " L'échec de la politique du chiffre". Funeste connerie bien sûr, mais avec un canard qui en pond trois bonnes douzaines par numéro, c'est s'il racontait des choses censées que l'on s'inquièterait. Il faudrait même changer de nom, et même de rédac' chef, car Libé, c'est pas dur à comprendre : Joffrin va chaque jour à la télé ou à la radio, et les conneries qu'il sort font la même chose le lendemain dans son journal.
    Car le chiffre, c'est à dire l'application de quotas, c'est l'objectif que l'on peut donner à une politique, et non une politique en lui même. Le titre de Libé est donc un non sens. Sur le fond, fixer des quotas est essentiel à une politique, car du fait qu'ils constituent un objectif, ils soumettent ceux qui la mènent à une obligation de résultats. C'est parce qu'aucun objectif de dépense à ne pas dépasser n'a jamais été décidé par exemple que nos comptes publics qui dérivent dans tous les sens depuis 50 ans ont fait de notre pays l'un des plus endettés du monde. Et le pire, c'est que la connerie de Libé est double ceci tenant au fait même du non sens qu'ils commettent, car des objectifs non atteints ne signifient en aucun cas l'échec d'une politique. Ils peuvent simplement avoir été fixés trop haut, mais pas pour autant ne pas refléter la parfaite réussite de la politique qu'ils éclairent. Libé raconte beaucoup de conneries, mais là ils commettent tout de même l'exploit d'en pondre deux en une.
    Quelques jours plus tard, une lettre ouverte titrée : " Notre soucis : préserver la démocratie.
    " Ah bon, la démocratie est donc en danger, mon Dieu quel scoop! Mais c'est marrant, pourquoi Ferrari elle en a pas parlé au JT ? En même temps, ça ne doit pas être un danger bien grave parce que vous je ne sais pas mais moi, personnelement, je ne me suis rendu compte de rien ". Le jour où ils se décideront à cesser de préserver la Connerie, qu'ils me passent un coup de fil. En l'occurence, il s'agissait de protester contre les mesures prises unilatéralement par le gouvernement pour lutter contre les effets de la grippe A. Et bien évidemment, le fait qu'on ne débatte pas au Parlement pour déterminer si le seuil d'enfants malades nécessaire pour fermer une classe est 3 ou 5 constitue une atteinte grave à la démocratie. Et ceci d'autant plus qu'on n'a pas un siècle pour prendre des mesures de salubrité publique.
    Et le 18 septembre, le ponte du canard nous sort un édito où il explique que l'empire TF1 est en train de vaciller à cause de la multiplication des chaînes du cable, du satellite et surtout de la TNT. Il saupoudre au passage de ces sempiternelles niaiseries qui reviennent sans arrêt dans la bouche de cette gauche indigente qu'il représente si bien, si indigente qu'elle n'a pas trouvé d'autre crédo depuis la campagne présidentielle que de s'attaquer systématiquement aux entreprises de ce pays, sans doute ne seront t-ils satisfaits que lorsque tous les sièges sociaux auront de guerre lasse fuit à l'étranger. Ici, il nous explique que le " téléspectateur qu'on croit manipuler échappe finalement aux effets de domination..." et patati et patata, inutile de continuer, on devine la suite car il nous ressert toujours la même soupe mille fois réchauffée. TF1 bien sur ne cherche qu'à manipuler, et pas une seconde à offrir aux téléspectateurs des programmes qui les intéressent. S'il s'agissait de Renault, le but du constructeur ne serait pas de construire des voitures, mais d' exploiter à des salaires de misère de pauvres bougres méprisés et réduits en esclavage à qui il faudra un siècle pour se payer le modèle qu'ils assemblent etc etc... On connaît tous la chanson, ce serait sympa tout de même s'il pouvait de temps en temps changer d'air. Bref, je tenais simplement à souligner la fin de l'édito : " sur ce point, seul le service public peut... à condition que son indépendance soit maintenue et son indépendance assurée ".
    La tonalité de ces derniers propos est telle qu'elle donne la très intense sensation que le remplissage perpétuel du tonneau des Danaïdes que représente le goufre sans fin des budgets des services publics - par essence ingérables en France - tombe sous le sens pour toute une clique de plus en plus insupportable d'irresponsables parfaitement bien représentée par le rédac' chef de Libé., tellement bien représentée que nous les nommerons les "joffriniens", sympatisants de la cause "joffriniste". Ironnie du sort, c'est au moment ou j'écris ces mots que la preuve la plus frappante que l'on puisse imaginer du caractère ingérable de nos services publics apparaît sous nos yeux ébahis sous la forme de la votation contre le changement de statut de la Poste organisée par quelques milliers de groupuscules extrémistes à travers tout le pays. Le foutage de gueule apparaît ici dès le nom donné à cette action : "votation", personne ne sait ce que cela veut dire, ce qui permet à cette clique d'irresponsables de faire exactement ce qu'ils veulent pour mener à bien leur "machin". Et ils ne s'en privent pas les bougres : une question posée par Besancenot, dans laquelle il glisse le mot de "privatisation" alors qu'il ne s'agit nullement de cela. Et le pire, c'est que s'il ne s'agit en aucune manière de privatisation, il ne s'agit même pas non plus d'ouverture de capital puisque le futur actionnaire sera la Caisse des Dépots qui EST l'Etat. Il s'agit simplement d'une transformation du statut de la Poste en société anonyme, ceci dans le but de lui offrir les perpectives financières sans lesquelles elle ne pourra pas faire face à l'ouverture à la concurrence des colis de moins de 50 grammes prévus pour le 1er janvier 2011. Ceux qui organisent cette vaste supercherie en affirmant qu'il s'agit d'un projet de privatisation sont donc des fumistes de la pire espèce. Ensuite, la "votation" est organisée par les socialistes solidement entourés sur chaque lieux d'inexpression populaire par de solides cordons de cégétistes et militants NPA. Dès qu'un votant exprime son désir de voter "oui" au changement de statut, il est mis à l'amende, hué, quand il n'est pas sèchement bousculé pour être ramener à l'ordre des extrémistes. Bonjour la participation démocratique, ce "truc" est bien évidemment une vaste fumisterie parfaitement digne des républiques bananières les plus arriérées. Ces ahuris se targuent ensuite de la vaste participation parfaitement bien orchestrée à force de manipulation et de désinformation pour réclamer un référendum peu vraisemblable : c'est vrai que l'article 11 révisé de la Constitution permettrait de l'organiser, mais primo, il n'y a pas encore la loi organique pour organiser les modalités, elle n'interviendrait que dans plusieurs mois, il faudrait secondo 20% des parlementaires représentant au moins 10% du corps électoral, soit 4 millions de personnes, et tertio la conformité du Conseil Constitutionnel, enfin quarto, que la réforme s'applique pendant un an avant toute possibilité de référendum. Là franchement s'ils réussissent à nous en pondre un avec tout ça, faut plus l'appeler "référendum", faut l'appeler " McGiver ".
    Cette clique d'irresponsables, dont la virulence à l'encontre des gouvernants - qui s'est exacerbée depuis l'accession de N. Sarkozy - les a fait muer en ce que l'on peut appeler des contestataires schyzophrènes s'acharne d'ailleurs d'autant plus sur le contribuable que celui ci est fortuné. " Le bouclier fiscal, faut y mettre fin : qu'un salaud de riche ne raque que 50% de ses revenus, quelle honte. Il ne faut pas laisser un radis à cette saloperie d'engeance". Ces incapables sont tellement ivres d'idéologie fascisante qu'il ne se rendent même pas compte qu'il font fuir de plus en plus vite ceux là même qui font tourner notre pays. Irresponsables desquels le plus grave d'entre eux ne manque jamais une occasion de se singulariser : je veux parler de Mélanchon bien sûr, qui m'a fait tomber de ma chaise l'autre lundi chez Apathie en déclarant : "Lorsque le Front de Gauche sera au pouvoir..."
    Le frontiste de mes deux président de la République, non mais vous imaginez un peu... Il nommerait la Buffet première ministre qui elle même appèlerait le postier aux Finances... La France filerait à pleine allure pour rattraper le PIB du Bengladesh... Ah mon Dieu... C'est Audiard qui disait : "Les cons osent tout, c'est d'ailleurs à ça qu'on les reconnait..." Sûr que notre plus grand dialoguiste aurait fait du frontiste son acteur fétiche s'il avait pu le rencontrer. Mais on ne perd rien au change, car même si Mélanchon ne tourne pas dans des comédies, il passe quand même son temps à faire se poiler la France entière. C'est un remarquable show men par ailleurs : il devrait faire de la scène plutôt que de la politique.
    Tenez, j'entends en ce moment même Sophie de Menton sur RMC qui déclare que de nombreux auditeurs considèrent scandaleux la Fête des entreprises qu'elle organise considérant les boites qui se portent mal et qui licencient, du moins avant que les salariés ne sautent par la fenêtre. Alors sous prétexte que quelque unes vont mal, il faudrait empêcher toutes les boites qui vont bien de se consacrer une journée. Que Mélanchon se rassure, il est en excellente compagnie au pays de la Sainte connerie, mère de la patrie.
    La compagnie de Daniel Vaillant pour commencer qui nous explique chez Ruquier sur Europe 1 que ce sont des relans de socialisme qui ont aidé Eric Besson à renoncer aux tests ADN. C'est bien du socialisme qui a jaillit dans l'esprit du ministre, car quand il s'est agit de dire par quelle mesure de contrôle de l'immigration il fallait remplacer le défunt contrôle de la parenté, il n'y avait plus personne. Le fondalisme de la vacuité institué comme unique mode d'opposition, la voilà effectivement la parfaite définition du socialisme français.
    Celle de Hamon pour continuer, le porte parole qui la mène nulle part, si fortement atteint d'incapacité qu'il ne trouve rien d'autre pour faire exister le parti qu'à se faire le relai officiel du Front National dans un navrant scandale mettant en cause notre récent ministre de la Culture.
    Celle de Claude Cabannes, redac' chef de l'Humanité, je ne dirais pas enfin car la liste est loin d'être exhaustive, qui le soir même chez Nicolas Poincarré sur RTL se paye notre tête lorsqu'il déclare que Berlusconi ne doit sa place de chef de l'Etat qu'à la nullité de la gauche italienne. Ah mais bien sur Mr Cabannes, vous vous arrogez le droit de critiquer la gauche italienne justement parce que la gauche française elle se porte très bien.
    Franchement, entre nous, il faut absolument qu'ils se réunissent pour faire un sketch tous ces abrutis. Ils titrent ça : " la gauche française, où les 1 001 manières subtiles de prendre les gens pour des cons " et ils cassent la baraque 6 mois au moins à l'Olympia. Les Dany Boon et autres Gad Elmaleh pourraient aller se rhabiller.
    Et la lauréate du Goncourt qui s'y colle aussi : grâce à elle, on apprend que la France de Sarkozy est monstrueuse, et que Besson et Hortefeux sont des monstres. Comme quoi, on nomme deux monstres gouvernement, et on prime une conne au Goncourt : le monde est ainsi fait. Et elle persiste : " je suis partie à Berlin quand Nicolas Sarkozy a été élu "
    Ah et bien voilà, pour tous ceux qui se demandaient quels points positifs il pouvait bien y avoir à l'élection de Sarkozy. Et bien s'il n'y en a eu qu'un, il y a déjà eu celui là : l'élection du président nous a permis de nous débarasser d'une funeste conne. Qu'elle pollue l'Allemagne plutôt que la France, moi ça me va.

    Posté par Verthuit, 15 novembre 2009 à 13:38
  • http://libre-parole.monforum.com/

    Venez débattre sur http://libre-parole.monforum.com/

    Posté par Méthos, 27 mai 2007 à 21:35
  • Décridrage

    Décryptage, y s'appelle le site..?!

    Ta brève sur Colombani, elle rappelle pas l'essentiel, la Société des Rédacteurs du Monde, son fonctionnement et le garde-fous qu'elle est. Pivot essentiel de la liberté journalistique, le dernier en France...

    Elle ne parle pas non plus du lien constant de Colombani avec Minc, ce type qui ne pens qu'à noyer toute entreprise dans le commerce, ce type qui n'aurait être membre de la société des lecteurs du Monde et encore moins son président, vu qu'il est acharné à livrer aux banques, dont il est un larbin aussi appliqué que retort, l'indépendance, ou du moins ce qu'il en reste du Monde.

    Elle ne fait pas non plus un brin d'historique, en faisant remarquer, au moins, que les ennuis financiers, la dérive journalistique de cet organe de presse, date depuis qu'on a voulu le faire entrer en Bourse.

    La Bourse c'est pour faire du blé, pas de l'informations, pas de la libérté, pas du pluralisme.

    Les journalistes du Monde ont enfin réagi, c'set mieux que rien. A propos, on attend toujours la réaction des ouvriers et employés qui se font mettre sans vaseline depuis vingt ans par tous les Forgeard, Lagardère et Bolloré boys. Vont-ils enfin éradique la planète de cette engeance pourrie. C'est mon voeux pour saluer le début du règne de Mordor.

    Posté par Cochonous, 07 juin 2007 à 09:50
  • à l'aide

    Qui conaît la déesse thée? Elle est réapparue dans les petites anaonces de LIbération de dimanche dernier. Et mes recherches sur google m'ont aiguillé sur Séfolène Royal et une autre annonce de Libé de l'année dernière. QUelqu'un peut-il me décrypter? Merci

    Posté par jpr24, 29 juin 2007 à 10:39
  • Déesse Thée : DST ?...

    Pour répondre à votre interrogation sur le terme « Déesse Thée » voici ce qu'on pouvait lire, le 23 juin 2007, dans les petites annonces de Libé :

    *D*es zircons étreints recrutent heur. *G*are! L'anon s'étéint. *S*évère spectacle. *E*st-ce père, Et démon, pays ou la déesse thée?

    MON INTERPRÉTATION EST LA SUIVANTE :

    *D*es zircons étreints recrutent heur.
    Désir qu’on étreint recruteur
    Désir qu’on étreint, recrute heure
    Désir qu’on étreint, heure du recrutement…
    La volonté est toujours là, et il est l’heure du recrutement…

    *G*are! L'anon s'étéint
    Gare ! L’annonce éteint
    Gare (SNCF) ! L’annonce s’éteint…
    Gare à la SNCF, et aux annonces qui s’éteignent….

    *S*évère spectacle
    Sévère spectacle.

    *E*st-ce père, Et démon, pays ou la déesse thée?
    Espère aider mon pays ou la DST ?
    Espère aider mon pays, mais que va faire la DST [Soutenir ou s’opposer] ?...

    Signature : DGSE

    Une annonce qui m’incite à penser que le GROUPE DE PRESSION A CARACTÈRE TERORISTE AZF pourrait bien être réapparu, et, cette fois, pour de bon…

    Je rappelle, pour ceux qui ne savent pas, que j’ai émis comme hypothèse que le groupe AZF, qui menaçait les voies ferrées au début 2004, pourrait être constitué de MILITAIRES RÉVOLTÉS par le DÉTOURNEMENT DES INDEMNITÉS DE LA GUERRE DU GOLFE PAR FRANÇOIS MITTERRAND.

    Ce DÉTOURNEMENT DE FONDS PUBLICS se monterait à près de 3,5 milliards de dollars…

    Le dossier est très largement connu sur Internet, notamment sur le FORUM SUIVANT :

    http://www.planete-ump.fr/t602-D%C3%A9tournement-des-indemnit%C3%A9s-de-la-guerre-du-Golfe-90-91.htm

    Je rappelle que le groupe AZF est le groupe terroriste le plus dangereux qui n’ait jamais sévi en France… Il a disparu dans la nature, mais pour combien de temps ?...

    L’annonce parue dans Libération du 23 juin 2007 est du même type de devinette, ou de jeu, qu’une annonce parue exactement un an plus tôt, le 23 juin 2006, dans le même journal, et avec un terme identique, facilement reconnaissable, qui est « Déesse Thée » (DST) :

    attends ta reconnaissance
    nénies à ta volonté.
    geai de l’amour et de la haine
    en beau, chez moi
    réponds, Satan du demain "[/quote]

    Ce texte est vraiment curieux et il est possible de l’interpréter de cette façon :

    Déesse Thée
    DST

    Attends ta reconnaissance
    Attentat reconnaissance
    Reconnaissance d’attentat
    Reconnaissance pour faire des attentats

    nénies à ta volonté
    chants funèbres à ta volonté

    geai de l’amour et de la haine
    j’ai de l’amour et de la haine

    en beau, chez moi
    Embauchez moi

    Réponds, Satan du demain
    Réponse attendue demain

    Tout aussi inquiétant : les premières lettres de chaque phrase forment le mot DANGER...

    Bien qu’il y ait d’autres interprétations possibles, ce texte peut ainsi être lu de cette façon :

    DST
    Reconnaissance pour faire des attentats
    Chants funèbres à ta volonté
    J’ai de l’amour et de la haine
    Embauchez-moi
    Réponse attendue demain

    Il faut avouer qu’il est difficile de faire plus sinistre avec aussi peu de mots…

    C’est deux courriers sont peut-être l’œuvre d’un PLAISANTIN, mais il est tout à fait possible qu’ils soient l’œuvre du mystérieux groupe de pression à caractère terroriste AZF, tel qu’il se définit lui-même…

    Il y a plusieurs questions :

    1/ Est-ce une réapparition d’AZF ?...
    2/ Le groupe AZF va-t-il bloquer les voies ferrées comme il l’avait menacé ?...
    3/ Le groupe AZF est-il constitué de membres révoltés de la DGSE ?...
    4/ Y a-t-il d’autres hypothèses sur l’identité de ce groupe et si oui, lesquelles ?…

    Jean-Charles DUBOC

    Posté par Jean-Charles DUB, 04 juillet 2007 à 12:27
  • Continuez

    Bravo, continuez ainsi !

    Posté par exeworld, 19 juillet 2007 à 16:34
  • Nouveau système pour gagner BEAUCOUP d'argent en peu de temps très facilement ! Tout est expliqué sur ce site : http://www.tigdilo.fr/productssimple3.html
    Gagner de l’argent! Travailler où et quand vous voulez!
    25 Euros par mail! Garanti!
    C’est très simple et tout le monde peut le faire!
    Contact : tigdilo@hotmail.fr
    Sites : http://jaime-gagnez.ifrance.com

    Posté par stef, 27 juillet 2007 à 18:08
  • J'ai beaucoup aimé votre site cela vous direz t-il de mettre un lien mutuelle entre nos deux sites si vous le désirez!!!
    Mon blog est le suivant: http://segoleneroyal2012.over-blog.fr/
    Et dès maintenant,abonnez vous en grands nombres à la Newsletter.
    Venez nombreux voir ce blog malgré vos appartenance politique,il est ouvert à tout le monde,vous pouvez débattre dans les commentaires!!!

    Posté par arno, 02 août 2007 à 16:44
  • Méninges...

    Bravo pour ces analyses dignes de Jean-Charles de Fontbrune [le "traducteur" de Nostradamus].

    Nul doute que des agents des RG passeront ici pour y trouver matière à réflexion et nous éviter peut-être le pire.

    Mais plutôt que de prévoir l'avenir (toujours incertain quel que soit les "protections particulières"), essayons de comprendre déjà le présent et d'abord pourquoi le "vivre ensemble" n'est pas encore la philosophie de l'Humanité.

    Bonnes recherches et bonnes réflexions !
    Bien à vous
    caphi
    http://caphi.over-blog.fr
    Différences (une webdromadaire de caphi)

    Posté par caphi, 08 août 2007 à 15:49
  • Comme disait ....

    Comme disait Coluche...
    La devise des hommes politiques c'est quand même :
    "un pour tous et tous pourris"

    Posté par danyboy, 29 août 2007 à 10:14
  • Comme disait ....

    Comme disait Coluche...
    La devise des hommes politiques c'est quand même :
    "un pour tous et tous pourris"

    http://blag-apart.over-blog.com/

    Posté par danyboy, 29 août 2007 à 10:15

Poster un commentaire