Décryptages - Blog politique

Blog politique. Décryptages de l'actualité de la politique et des médias.

18 mai 2007

Excommunié !!

kouchner

Fançois Hollande l'a dit Urbi Et Orbi : "Kouchner n'est plus membre du PS". L'excommunication du French Doctor se fera donc très vite, le procès en sorcellerie droitière ayant été instruit dès les jours précédents son entrée dans le gouvernement hérétique de François Fillon.

On est ainsi rassuré. La Confrérie des Eveillés chère à Jacques Attali n'infiltrera pas la sainte famille socialiste. La pureté des convictions est sacrée. Besson, Védrine, Hirsch, Kouchner, Allègre, Jouyet, Baylet : ce ne sont peut-être que des "aventures personnelles", mais tout de même, ça fait désordre. Et quand on ne comprend pas ou quand on ne veut pas comprendre, le bûcher politique est encore la meilleure arme. Exit les dangereux conspirateurs avec l'ennemi. Dehors les petits soldats de "l'ouverture". Silence dans les rangs. Il y a encore quelques meubles à sauver du déluge sarkozyste, quelques sièges à conserver dans le raz-de-marée qui s'annonce, quelques éléphants à protéger pour maintenir autant que possible une bio-diversité politique au Palais Bourbon.

En réalité, à gauche et au centre, c'est un désastre. Par compassion, je vais arrêter de tirer à boulets rouges sur ce pauvre PS dont la seule solution de survie semble être de canoniser définitivement Ségolène Royal et d'en faire son étendard pour les dix ans qui viennent.

Mais que dire des Verts, qui avaient survécus tant bien que mal à leurs dérisoires batailles intestines et qui ont été achevés par la honteuse fausse-vraie campagne du démag-hulot. Et dont le rêve d'un vrai grand ministère de l'écologie se réalise sans eux.

Mais que dire des Dons Quichottes de l'extrême gauche, communistes, trotskystes et autres alter-machins en tout genre, réduits en miettes par le vote utile et qui assistent médusés à l'entrée du président d'Emmaüs France dans un gouvernement sensé être l'incarnation même du diable.

Mais que dire de ces radicaux radicalement déboussolés, noyés dans le magma socialiste, baillonnés par des accords électoraux pitoyables, alors même que celui dont ils sont sans aucun doute les plus proches est aujourd'hui Ministre de l'économie, des finances et de l'emploi.

Mais que dire enfin de ce MoDem qui n'est connecté à rien et qui tente désespérement de garder le contact avec le monde politique réél. C'est un MoDem en mode WiFi. Mais par ici, ça ne capte pas très bien ... Un mouvement politique qui n'arrive pas à sublimer sa vocation d'écurie présidentielle d'un seul homme, fut-il providentiel, ne représente pas grand chose. Or, au MoDem, les rêves passent (celui de Quitterie Delmas par exemple, égérie bayrouienne du web pendant la campagne qui doit laisser sa place pour les législatives) et les manoeuvres politico-politiciennes reviennent vite au goût du jour. Que dire de ce MoDem dont l'ossature a disparue pour devenir une banlieue de l'UMP et dont le chef des parlementaires à troqué sa casaque orange contre un maroquin de ministre régalien. Que dire d'un parti dont l'espace se réduit chaque jour entre un PS méprisant et un Président qui se paie le luxe de faire ce que Bayrou pensait être le seul à pouvoir faire : réunir des personnalités de droite, du centre et de la gauche autour d'un même projet.

C'est un champ de ruines. Excommunier n'y changera rien.

Posté à 18:35 - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires

    de l'inconvénient du blog

    Le blog c'est l'instant et sa dictature. C'est ce que je n'aime pas dans la société actuelle où une image chasse l'autre mais où la réalité n'est pas toujours analysée. La vie est longue, la politique est affaire de patience. Soyons un peu raisonnables :ce n'est pas l'écume qui compte mais le fond, et ce n'est pas parce qu'on met en place un gouvernement de "galacticos" que cela va changer la politique. Oui, il y a un vrai champ de ruines : le PS, incapable d'avoir une pensée moderne et de gauche qui n'a fait que courir tantôt derrière les alter, tantôt derrière Sarko mais pour le reste tu es sévère. Il y a une vraie chance de construire quelque chose d'autre, de faire de la politique autrement car la politique ce n'est pas faire la synthèse de Guy Moquet à Bruno Megret, de chateaubriant à l'identité nationale, ce n'est pas non plus le kennedogiscardisme qu'on nous propose. Tu verras que dans ton blog, dans quelques mois tu diras bou-ou sur ce gouvernement qui n'est ni indigne mais également ni mirifique. Du courage comme l'a Quitterie, philippe !

    Posté par jfh, 19 mai 2007 à 08:32
  • Je crois que la bonne devise d'un opportuniste démocrate en politique, c'est "y a qu'les cons qui ne changent pas". Koutchner et Besson l'ont bien compris qu'ils n'avaient plus rien à attendre d'un PS obsolète, reste le parti des bobos caviaristes et des socialo-communistes. Dommage. Espérons que DSK et Rocard vont réussir à fonder un parti social-démocrate.

    Posté par Aurélien, 25 mai 2007 à 12:52
  • L'ouverture et la dégradation du politique

    On peut se gausser comme vous le faites de l'état du PS ou de l'effacement du MODEM mais la vérité est que l'état du gouvernement et de la majorité n'est pourtant pas si enviable, compte tenu des bons résultats obtenus... L'ouverture, outre qu'elle ne recouvre aucune réalité politique puisque que la politique menée est entièrement fermée à droite -fiscalité, immigration, atlantisme etc.- jette le flou sur les partis et nivelle tout le débat politique en proposant un "faux consensualisme" comme l'a dit M. de Villepin, d'abord à usage médiatique et politicien. Ensuite la Constitution est bafouée tous les 4 matins, la solidarité constitutionnelle du gouvernement (art. 20-21 et 49) est bafouée. Visitez-donc mon blog: http://sarkonorepublic1.canalblog.com/ pour prendre un peu de recul sur la situation. Notamment sur l'attitude immorale de M. Kouchner. Cordialement!

    Posté par Citoyen r j, 30 septembre 2007 à 10:28
  • L'ouverture et la dégradation du politique

    On peut se gausser comme vous le faites de l'état du PS ou de l'effacement du MODEM mais la vérité est que l'état du gouvernement et de la majorité n'est pourtant pas si enviable, compte tenu des bons résultats obtenus... L'ouverture, outre qu'elle ne recouvre aucune réalité politique puisque que la politique menée est entièrement fermée à droite -fiscalité, immigration, atlantisme etc.- jette le flou sur les partis et nivelle tout le débat politique en proposant un "faux consensualisme" comme l'a dit M. de Villepin, d'abord à usage médiatique et politicien. Ensuite la Constitution est bafouée tous les 4 matins, la solidarité constitutionnelle du gouvernement (art. 20-21 et 49) est bafouée. Visitez-donc mon blog: http://sarkonorepublic1.canalblog.com/ pour prendre un peu de recul sur la situation. Notamment sur l'attitude immorale de M. Kouchner. Cordialement!

    Posté par Citoyen r j, 30 septembre 2007 à 10:28

Poster un commentaire